Convivialismo – retomando um conceito de Illitch – Marc Humbert, França/Japão

Transcrevo aqui a resposta de um amigo francês, da rede PEKEA, hoje responsável pela Casa Franco-Japonesa de Toquio, ao meu mail em que lhe enviava a tradução do meu texto publicada pelo Centro Lebret de Paris (ver nota anterior minha). Ele vem de realizar nessa Casa um colóquio do qual resultou um livro que sera publicado brevemente na França ( De la convivialité – Dialogues sur la société conviviale à venir – Alain Caillé, Marc Humbert, Serge Latouche, Patrick Viveret). Estou colocando na biblioteca do blog a Introdução ao livro, escrita por Marc Humbert, e o capitulo que ele escreveu (Convivialisme, politique et économie. Ivan Illich et le « bien vivre ensemble »).

Bravo! Merci pour ce beau texte Chico je suis en accord avec toi. Je le fais suivre sur PEKEA.

C’est très difficile pour les ressortissants des vieux pays industrialisés riches de critiquer la folie de la croissance globalisée même si cela fait mal de voir que Lula finalement a fait ce qu’il reprochait à Cardoso; de voir écrire cependant ses louanges comme ici au Japon (The daily yomiuri du 6 janvier “more than 20 millions Brazilians were lifted out of poverty during Lula’s eight years in office”. Et la même chose en plus gros pour la Chine.

J’ai organisé ici un colloque auquel j’ai fait participer Alain Caillé, Serge Latouche et Patrick Viveret côté français et j’ai réussi à les convaincre de lancer “le convivialisme” inspiré des travaux de Ivan illich. Pour dépasser le capitalisme ( sans tomber dans l’anticapitalisme) et dépasser le socialisme bureaucratique. Je crois que cela définit les contours d’un type de dépassement possible qui garde à la production un rôle essentiel. Beaucoup de productions dans beaucoup de régions du monde sont à augmenter et pour partager il faut d’abord avoir travaillé et produit. C’est ensuite je pense positif et non pas aussi attristant que peut l’être ce qui est associé facilement à un déclin. Pour accéder à des droits à qqchose il faut d’abord créer la possibilité de l’existence de ce quelque chose. Le convivialisme à la Illich ce n’est pas seulement le partage équitable entre convives d’un bon repas c’est aussi bien travailler ensemble pour le préparer.

C’est en quelque sorte “bien travailler ensemble pour bien vivre ensemble”. Un bouquin en français sort le 20 janvier.

Anúncios

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s

%d blogueiros gostam disto: